25/11/2008

LUC ?

qu'est ce que tu deviens estce que qqu'un a de ses nouvelles ?

24/11/2008

pour aurelie ?

bon je vais vite car une audition m'attends , deux pistes interessante s'offre a nous , pistte un , le corps démantibulé , la poupée démanbrée , appelle ça comme tu veux , le travail consisterait a faire faire le tour d'une ville ou du monde a un de ces membre ...à chaque départ de membre une sorte de procession est organisé et quand un membre part un autre reviens et est remis en pace , celà donne lieu aussi a une petite fête , je fais le tour de mon corps ....
la deuxième consiste a essayer de vivre avec des membre (a voir ) de personnage de dessin animé pendant une semaine ...
je mets les mains de mickey et :
j'enfile ma veste
je me maquille
je vais retirer de l'argent
j e vais faire mes course
boire un coup ect ect ...
c'est drôle ça non ?
bon allé j'y vais !
bisatoussss.
françoise

20/11/2008

pour cecile urgent !!!

Communiqué de France2
Bonjour,
Je m`appelle Karen, je suis journaliste pour l`émission *Toute une histoire* diffusée sur France 2 du lundi au vendredi à 13h55 et je prépare actuellement une émission consacrée aux fans et à leur entourage.
Si vous êtes fans de Johnny Hallyday, si vous avez adopté le look de votre idole, son univers, si vos proches, votre conjoint(e) ont du mal à comprendre la fascination que vous avez pour votre idole, contactez-moi au 0033 (0)1 53 84 31 02 ou par email à l’adresse suivante :
kcouturier@reservoir-prod.fr
Je serai très heureuse de vous en dire plus sur notre projet ! N`hésitez pas à faire suivre ce message ! Merci . A bientot j`espère !
Karen

19/11/2008

bio martina

Marina Abramović fait partie du courant artistique de l'Art corporel, elle s'est mise, a diverses reprise, en danger. Durant l'exécution d'une de ses œuvres, elle s'est même trouvée presque morte d'asphyxie sous un rideau de flammes.
Cependant, le but de cette artiste n'est pas sensationnel. Ses œuvres sont des séries d'identification à des expériences et de redéfinition des limites : du contrôle de son propre corps, du rapport à un interprète, de l'art et par prolongation, des codes qui régissent la société. On peut donc dire que son projet artistique a l'ambitieux et profond dessein de rendre les personnes plus libres.
Plusieurs de ses œuvres des 30 dernières années ont été brutales et perturbantes. Certaines d'entre elles ont atteint leur accomplissement final seulement quand un membre de l'assistance est intervenu. En cherchant le point auquel l'assistance atteint les limites de sa résistance à la douleur ou plutôt au témoignage de la douleur, l'artiste crée un point de rupture, accentuant radicalement le propre sens du moment du spectateur. Elle a dit: "Je suis intéressée par l'art qui dérange et qui pousse la représentation du danger. Et puis, l'observation de public doit être dans l'ici et maintenant. Garder l'attention sur le danger; c'est se mettre au centre de l'instant présent."
Marina Abramović a été soutenue à Belgrade. Ses premières œuvres présentaient une rébellion contre son éducation stricte et aussi contre la culture répressive de la Yougoslavie d'après-guerre de Tito. Comme tout son travail, ses œuvres étaient en quelque sorte des rituels de purification conçus pour sa propre libération.
En 1975, l'artiste rencontre Ulay, un artiste qui a partagé et sa vie personnelle et sa vie artistique mouvementée. Pendant les deux décennies de leur vie commune, ils ont vécu et collaboré ensemble, produisant des œuvres et voyageant intensivement. Leurs œuvres ont exploré les rapports de pouvoir et de dépendance dans la relation triangulaire avec le public.
Dans une œuvre de 1977, leurs bouches sont collées l'une à l'autre et des microphones sont attachés avec du ruban adhésif près de leurs gorges. Marina et Ulay ont respiré tour à tour l'air des poumons de l'un l'autre, jusqu'au point où ils n'échangeaient plus que de l'anhydride carbonique, et cela presque jusqu'au point de suffocation. Dans une autre œuvre de 1980, ils ont tendu un arc chargé d'une flèche dirigé sur le cœur de Marina, seul le poids de leurs corps maintenant la tension. Des microphones enregistraient les rapides accélérations de leurs battements de cœur.
Entre 1981 et 1987, Marina et Ulay ont effectué une série d'actions autour du monde intitulée "Nightsea Croissing". Ils s'y sont installés comme des tableaux vivants dans les musées. Leur dernier travail ensemble ("La grande promenade de mur" de 1988) a nécessité que chacun marche 2 000 kilomètres le long de la Grande muraille, démarrant aux extrémités opposées et se réunissant au milieu.
Marina Abramović s'est décrite comme la "grand-mère de l'Art performance". De cette génération d'artistes du début des années 1970 qui a choisi la performance comme moyen d'expression, Marina Abramović est probablement un des plus actif étendards - et celui qui l'a été avec le plus de succès. En 1997, elle a montré une installation et une performance à la Biennale de Venise et a reçu la récompense du lion d'or du meilleur pavillon.

10/11/2008

MAYDAY MAYDAY MAYDAY !!!

quelqu un peut me dire comment on met sa photo sur le profil , j'y arrive vraiment pas du tout !!!

c'est peut etre une bonne image pour I DO

retour sur ales là j'essais de voir ce qu'on peut faire avec ce qu'on a

Ça continue là

Pour revenir a ce que nous avons montré il me semble inopportun de juger cette prestation , il me semble par contre qu’on peut en tirer certaines conclusions clinique .

Le travail sur la ville est intéressant en soi, le matériau urbain peut trouver des résonances avec les matériaux d’autres villes et ça c’est bien dans l’optique d’une réalisation physique .

Je me pose diverses questions, les œuvres ne devraient elles pas s’inscrirent dans la ville en vraie?

Si tel est le cas, il faut trouver à la fois quelque chose d’absurde et de réalisable , comme une sorte de second rendez vous live ou sont conviés les gens à différentes heures du jour .

Sorte de happening en direct.

Ou alors il faut que ce soit complètement infaisable .
Et puis ça fait deux jours que je me dis qu’il pourrait y avoir une partie live dans la rue donc et l’autre sur une scène de théâtre , ça m'excite ça mais vraiment vraiment .

Par rapport aux idoles, cela peut être aussi un acte artistique en soi il me manque un maillon je creuse encore mais j’adoooore vraiment .
Il faut quand même peut être pour certain repenser la chanson et l’interprète, (costa, vivi , flo , luc )il faut vraiment que ça vous transporte , j’ai presque envie de dire qu’il faut que vous soyez fan ou de la chanson ou de l’artiste ou des deux .

Sinon j’ai raté mon belge a Marseille, merde , je fais des auditions le 24 nov et les garçons ne pullulent pas mais j’ai un peu espoir en un ...

Voilà .

retour sur ales là je tente une explication

Ça commence là

Je me dois ici de remercier ceux qui ont œuvré sans se poser trop de questions, sans me laisser trop percevoir leurs doutes.

Tout cela, je le dis une fois de plus est voulu et assumé, c’est ma liberté et j’y tiens encore beaucoup.

Ce n’est pas par hasard que je parle du vide au début de ce projet …Ce sont les voix dans ma tête qui m’ont demandées de le faire , une sorte d’instinct artistique que je suis depuis toujours , je sais maintenant le reconnaître quand il frappe .

Je me souviens avoir posé le pied, il y a un an à la gare st Charles à Marseille, j’ai remonté la rue qui va a la plaine et tout m’est apparu, j’ai su intimement que quelque chose se jouait là pour moi .

Pour ego s’était sur le marché à Uzes , pour le confort je rangeais une petite pièce chez moi et c’est toujours à la fin de l’été quand je m’y attends le moins .

Le même sentiment, une joie qui vous transporte, l’envie de faire une bêtise par derrière.

Avec i do, je passe un cap, enfin je voudrais , après 20 ans prendre un virage , bizarrement je sent le besoin de me perdre ...

Une sorte d’abandon organisé.

Un grand blanc.

Tout ça pour vous dire que même si parfois pour vous comédiens c’est vide et perturbant (je ne parle pas de douleur , on en est loin je pense ) pour moi chercher et se perdre un moment c’est l’essence même de ce qu’est la création .

Je m’octroie donc ce luxe,il équilibre les 80 % de bureauterie.

Je voudrais trouver des paroles rassurantes pour vous souvent, mais je ne trouve pas …c’est pas trop mon genre enfin vraiment je préfère en rire , faites de même c’est obligatoire , soyez ridicules bordel et soyez très sérieux aussi très pointu très savant très très exigeant,très imaginatif,soyez efficaces , perspicaces , faites marcher votre instinct , merde, SOYEZ VIVANTS, il est hors de question que je travaille avec des morts .

projet isabelle


isabelle ?

je livre une idée comme ça ... a voir .
Déjà je n'aime pas le nom de véra que je trouve trop cliché , nous verrons plus tard ensemble si tu veux bien .
Peut être que cette idée pourrait bien t'aller ...

alors , elle fabriquerait de gros piéges à humains trés horrible qu'elle poserait le soir a certains endroits stratégiques de la ville , sorties de bar ...(pour faire vite )
évidement ce qui est important la dedans c'est l'appat, c'est sur lui que s'appuie son discours ...
en gros / nous vivons un certain déclin du a la surconsomation organisée par les pays les plus riche .
est ce que tout le monde a bien compris ça ?
ou reste -il encore des gens pour se faire piéger et mourrir ?
as t on le choix ?

les appats pourraient être des consoles de jeux , un caddy rempli de choses réputées pour être cancerigéne , ect ect ( ça c'est vraiment à dévelloper ...
bon ben c'était l'idee du lundi !

02/11/2008

L'ART TANGENT

bonjour a tous vous pouvez aller faire un tour par là, vous découvrirez l'art tangent

http://www.fracpaca.org/exposition.php3?id_article=48#

ON VA PEUT ËTRE POUVOIR JOUER AVEC CA :

Vous avez une idée d’œuvre d’art tangent ? vous avez repéré une œuvre d’art tangent ? Vous souhaitez la faire valider ?

Envoyez vos témoignages, descriptions ou images à maria.pulci@mouvement.net

O.D. & M.J.

Télécharger l’appel à contributions