12/12/2008

cécile ça c'est pour toi c'est sur

archéologie du présent : Manifeste pour une esthétique cynique (Broché)
de Michel Onfray (Auteur)

Avec Marcel Duchamp le Beau est mort - comme Dieu dont il était l'un des noms. Après ce décès, l'art devien
polymorphe. Pour le meilleur et pour le pire. Refusan
l'enfermement dans la question piège de notre époque - pour ou contre l'art contemporain ? -, Miche
Onfray se livre à un examen critique des production
d'aujourd'hui dans lequel il récuse ce qui relève d
nihilisme de notre époque, puis célèbre les occasions d
son dépassement. D'où une cartographie de ce nihilism
que caractérisent la haine du réel, la substitution de la recherche à la trouvaille, l'égotisme autiste, l
fétichisation de la marchandise, la religion de l'obje
trivial, le goût du kitsch et la passion thanatophilique. Afin de dépasser le tropisme pour les passions mauvaises
Michel Onfray propose une esthétique cynique, au sens d
Diogène. Elle suppose, en remède : un retour à l'immanence, la déchristianisation de la chair, l'usage d'une méthode ironique, la promotion d'un corps Faustien, une volonté de communiquer, la restauration de la valeur intellectuelle critique et la promotion d'une épiphanie du sublime

Quatrième de couverture
L'art contemporain, qui occupe une place de plus en plus importante dans la vie culturelle et sociale (musées, expositions événements, aide accrue des pouvoirs publics), est aussi au coeur d'un débat, la plupart du temps en termes très polémiques. Après Jean Clair, Yves Michaud, Philippe Dagen bien d'autres, le philosophe Michel Onfray apporte sa contribution à cette « querelle des Modernes», mais il le fait ici dans un esprit très nouveau. S'il reprend à son compte, avec beaucoup de talent et d'énergie certaines des critiques faites habituellement à l'art contemporain narcissisme, hermétisme culte de la laideur, infantilisme, provocation tournant à vide, arrogance des « experts », il refuse la condamnation de principe, à ses yeux purement réactionnaire et conservatrice.L'art contemporain ne doit pas être vu, et rejeté, comme un bloc homogène des artistes s'y distinguent, grenant un travail échappant à ces critiques. Loin de toute nostalgie d'un art figé, idéalisé, Michel Onfray donne une approche vivante politiser de certaines oeuvres en cours, et parie sur leur postérité. Avec des artistes comme Gustav von Hagens, Wim Delvoye, Hans Haacke Panamarenko ou Orlan, pour citer qu'eux, se dessine une cartographie nouvelle de l'art contemporain l'essai de Michel Onfray, sorte de fil d'Ariane dans le labyrinthe des créations contemporaines, propose des critères de jugement et réinscrit des oeuvres encore énigmatiques et très novatrices, dans l'histoire de l'art.



* Broché: 128 pages
* Editeur : Adam Biro (15 septembre 2003)
* Langue : Français
* ISBN-10: 2876603829
* ISBN-13: 978-2876603820

1 commentaire:

Rikiki Poney a dit…

figure toi que j'avais déja repéré le loulou et j'ai emprunté plusieurs livres à la bib il ya quelques semaines. Le probleme c'est que ça part un peu dans tous les sens et que c'est soporiphique au possible.
Pour le Cynisme c'est vraiment l'apologie de Dyogene qui vit dans son tonneau et emmerde le monde. Certes c'est laid mais sans la narcissisation.
Je vais quand même jeter un oeil à celui que tu me proposes.