09/12/2008

narcissiser la laideur...j'ai trouvé ce poême d'une certaine mia, c'est pas trés gai ...

implosion

Elle erre bannie de l'entonnoir burlesque
les arbres l'accueillent, elle cache ses guenilles
les feuilles l'enlacent et ta voix est dans le vent
ses larmes et la terre séchent sur ses joues roses
Et elle murmure
se donnant à la mort
Je suis laide mon amour couvre moi de l'absence
de ton regard

Elle s'étire et la rosée a refermé ses blessures
elle croque une pomme et offre son rire au soleil naissant
elle se touche et se caresse
se narcissise à chaque point d'eau
s'étonne de chaque souffle de vie
nouvelle
et elle chantonne
Je suis l'aube mon amour prends moi je te promets
de grandir

Et puis
le soleil a brûlé sa peau au lieu de la réchauffer
les arbres l'ont battue de leurs branches vicieuses
ses cheveux se sont effrités
elle grelotte de peur et croise ses bras fragiles sur sa poitrine
et se protège de ce qui l'a déjà détruite
car il est trop tard
elle le sait
et creuse de ses ongles un trou dans la terre
et juste avant de s'y nicher
elle murmure
J'ai tellement mal mon amour, ne me regarde pas
et sous la terre elle pleure...

2 commentaires:

Melvin a dit…

Ce poème est magnifique, les images sont très fortes! ça me parle beaucoup; merci de me l'avoir fait découvrir.

Rikiki Poney a dit…

ouaip c'est pas gai en effet
l'acte de narcissisation de la laideur est une action heureuse pas suicidaire. Mais bon c'est à suivre merci quand même de m'envoyer des poemes